Eclipse partielle de Soleil en Manche

Ce 21 août 2017, c’est éclipse de Soleil !!!!… bon OK l’éclipse totale est prévue aux Etats Unis, et pour nous, ce sera une minuscule éclipse partielle : dans la Manche, l’éclipse est de 7,1% autant dire que seul un tout petit bout de Soleil va être « croqué » par la Lune. Le début du phénomène est prévu à 20h41 (locale), et doit finir avec le coucher du Soleil à 21h15.
Ce n’est pas ça qui va nous arrêter, et plusieurs observateurs du GAQ ont décidé de suivre l’événement. Il y a 3 équipes réparties sur la côte manchoise, du sud au nord :
– François et sa petite famille, du côté de la baie du Mont Saint Michel,
– Dominique, Yves, Jean-Christophe et Bruno à Vauville dans le Cotentin,
– Daniel, Françoise, Carole, nos filles et moi à Goury, à l’extrême pointe du Cotentin.
Dans la suite de cet article, nous allons vous raconter comment chaque groupe d’observateurs a vécu l’évènement.

Commençons par François
« Suite à la proposition de Daniel concernant la mise en place d’une activité autour de cet événement, je ne vous cache pas que je regardais de près comment je pouvais participer. La force des choses a voulu que je ne puisse pas monter dans le Nord Cotentin, je me suis rabattu sur le site du Mont Saint Michel.
C’est pourquoi, j’ai décidé de préparer un pique-nique avec mes filles. Il faisait un temps superbe, aucun nuage, une température très agréable, un véritable temps estival !
Nous nous sommes arrêtés dans une entrée de champ avec une magnifique vue sur le Mont Saint Michel et Tomblaine. J’ai mis en place tout mon matériel à savoir, un trépied photo, mon canon 550D, l’objectif de 300mm, ma lunette de 80/400 et les filtres solaires. J’avais aussi pris soin de valider un rappel sur mon téléphone afin de ne pas rater le début de l’éclipse.
Nous dinions tranquillement quand soudain, mon téléphone se mit à sonner. Il s’agissait du fameux rappel. J’ai vite compris que je n’avais plus beaucoup de temps pour faire ma mise au point « aux petits oignons » et lancer mes acquisitions à l’aide de mon intervallomètre. J’ai ressenti comme un petit coup d’adrénaline. Il fallait que je ne rate rien.
Quel spectacle ! Qu’est-ce que l’on se sent petit ! Lorsque l’on comprend ce que l’on voit, la Lune passe devant le Soleil, cette tache ronde et noire c’est la Lune, c’est elle qui cache le Soleil ! C’était merveilleux !
Toute la partie technique a fonctionné à merveille. J’ai même pu oublier cela et profiter de ce moment en observant. Juste mes yeux connectés en direct avec les objets célestes, rien d’autre, pas d’intermédiaire (heu si, un filtre solaire).
Puis, tout à coup une dame s’approcha avec sa poussette. Elle avait le regard interrogateur. Je lui propose donc de jeter un coup d’œil dans la lunette pour voir l’éclipse. Elle me répondit qu’elle en avait entendu parler à la télévision mais que cela se passait aux Etats Unis. Je lui ai juste répondu qu’en France, l’éclipse n’était pas totale mais qu’une petite partie du disque solaire serait cachée (environ 5%). Une fois mis l’œil dans le viseur de l’APN (connecté à la lunette), j’ai eu le droit à un : « Ah ouais !! On voit bien. C’est fou votre truc !! ». Elle était ravie d’avoir pu voir cette éclipse et moi, ravi d’avoir partagé ce moment. Mes filles, quant à elles, ne sont pas restées bredouilles non plus. Ma plus grande de 4 ans a bien compris ce qu’il se passait et était toute excitée. Ma seconde, de 3 ans, était un peu moins intéressée. Disons qu’il restait à manger sur la table de pique-nique, chacun ses priorités…
Techniquement, j’ai commencé avec mon 300mm mais, j’ai trouvé que le Soleil était trop petit donc, je suis vite passé à la lunette de 400. Un petit contretemps ne m’a pas permis de faire une photo sans le filtre en y intégrant le paysage, ce sera mon seul regret.
J’ai passé un moment juste magique. »

Lunette de 80/400. Canon 550D – 100 ISO – 1/125s – François BRIONNE

Poursuivons par Bruno :
« J’arrive à Vauville juste quelques minutes avant le coucher du Soleil, accompagné de mon ami Stéphane. Je retrouve Dominique, Yves et Jean-Christophe. Un couple de visiteurs s’informe de l’événement. Mais le Soleil est caché derrière une barre de nuages qui couvre tout le ciel. Cette couche n’est pas épaisse car le Soleil pointe à travers puis, miracle, il apparaît en dessous montrant l’éclipse partielle. Nous avons juste le temps, en deux ou trois minutes, de photographier l’événement avant que le Soleil regagne une autre couche de nuages bas. Les visiteurs me disent « heureusement que vous êtes arrivés ! ». Après quelques échanges entre nous, je reste avec mon ami Stéphane et Jean-Christophe pour profiter d’un doux crépuscule. C’est alors qu’un superbe ciel étoilé s’offre à nous et une magnifique ceinture de Vénus. Jean-Christophe connaît bien les constellations et appelle chaque étoile par son nom et sa place en magnitude. La Voie Lactée est bien là et nous imaginons notre place dans les bras de celle-ci, le croisement des plans galactique et écliptique. Un voyage par la pensée dans les étoiles s’offre à nous ici. »

Lunette de 80/480 – filtre solaire. Canon 10D – 100 ISO – 1/60s – Dominique BOUST

Terminons par Guillaume :
« La météo n’est pas très favorable : nuages tout la matinée, et ciel qui se dégage par le nord-est…Il reste une bonne barrière de nuages vers l’ouest, cela s’annonce mal !!… Toute la petite famille démarre quand même de Saint Côme du Mont vers 19h pour se diriger vers le site de Goury. Après une bonne heure de route, nous arrivons sur site, suivis par Daniel et Françoise quelques minutes plus tard. Nous arrivons dans le brouillard, nous avons du mal à voir le haut du phare de Goury… cela ne s’arrange pas !!!…petite lueur d’espoir, il y a quelques trouées légères dans les nuages qui laissent entrevoir des pinceaux lumineux sur la mer. Nous aurons de la chance si le ciel se dégage …
Initialement, j’avais prévu de faire des images au foyer du C8, mais au vu de la situation météo, ce n’est pas raisonnable (je n’aurai pas le temps de faire la MAP si le Soleil montre le bout de son nez, et je ne peux pas le faire avant car présence abondante de nuages …). Je me rabats donc pour de la prise de vue au téléobjectif sur trépied. Si jamais le Soleil est trop lumineux, j’utiliserai un filtre ND400 (je suis très optimiste là !!…). Ce sera donc APN 350D + objectif Tamron 18-270 mm à 270 mm de focale (+ filtre ND400 si nécessaire) sur pied photo. Daniel opte pour la même solution : Canon 700D + zoom Tamron 80-210 mm réglé à 210 mm + doubleur de focale (+ filtre Astrosolar si nécessaire).
En attendant, on profite du magnifique panorama pour faires quelques images d’ambiance et de l’installation du matériel.
20h41, le phénomène commence…et il n’y a rien à voir !!!….quelques minutes plus tard on devine le Soleil dans une trouée…espoir ??…
20h56, une trouée assez grande nous permet de voir l’ensemble du disque solaire, et nous voyons enfin l’éclipse partielle !!! La persévérance finit par payer !
2 minutes plus tard (déjà !!…), le Soleil replonge dans les nuages. Le reverra-t-on avant qu’il ne se couche définitivement ?… rien n’est moins sûr…
En tout cas la lumière ambiante est magnifique ….
Finalement, à 21h08 le disque solaire refait son retour sous les nuages, et il ne nous quittera plus jusqu’à la fin du coucher du Soleil.
Nous avons même eu droit à un très timide rayon vert. Bon, il n’est pas aussi beau que celui qu’a fait François dans la baie du Mont Saint Michel, mais il a le mérite d’exister.
Pour finir cette belle soirée, nous quittons le phare de Goury dans les lueurs rougeoyantes du ciel normand… ».

Eclipse à 20h56 sur le site de Goury.
APN Canon 350D + objectif 18-270 à 270 mm F/10. 1/800 de seconde à 800 ISO – Guillaume BRUNAUD
Eclipse à partir de 21h08 sur le site de Goury.
APN Canon 350D + objectif 18-270 à 270 mm F/20. 1/160 de seconde à 800 ISO – Guillaume BRUNAUD
Eclipse juste avant le couché du Soleil sur le site de Goury.
Canon 700D + zoom TAMRON 80-210 mm réglé à 210 mm + doubleur de focale. – Daniel HIRON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *