Formation de la Lune : ancienne question, nouveaux mystères

Conférence illustrée de vidéo projections, prononcée par

Sébastien CHARNOZ, 
Professeur à l’Institut de Physique du Globe de Paris

Vendredi 18 octobre, à 20h30

Salle Paul Eluard – Centre Culturel Le Quasar
50100 CHERBOURG EN COTENTIN
Entrée libre et gratuite

Une naissance tourmentée
Plusieurs théories ont été proposées pour expliquer la formation de la Lune : la fission de la Lune à partir de la croûte terrestre, la capture d’une Lune formée ailleurs, la co-formation de la Terre et de la Lune à partir d’un même matériau primordial ou un impact avec un planétoïde. C’est cette dernière hypothèse qui a actuellement la faveur des scientifiques. Quelque 50 millions d’années, après la formation de la Terre, donc il y a environ 4,51 milliards d’années, un objet de la taille de Mars percute la jeune Terre. Un disque de matériaux en fusion se forme autour de la Terre, qui, en quelques siècles, se rassemble pour former la Lune qui tire donc sa matière de la Terre et de l’astre impacteur. Cette théorie, pour séduisante qu’elle soit, peine encore à expliquer certaines particularités de la composition respective de la Lune et de la Terre. Sébastien Charnoz nous contera la naissance tumultueuse du système Terre-Lune.
La Lune constitue ainsi le dernier témoin de la formation de la Terre et son évolution nous renseigne sur l’histoire de tout le système solaire.

Une météorite lunaire
Les météorites qui tombent sur la Lune y forment des cratères et en arrachent des fragments qui deviennent à leur tour des météorites dont certaines peuvent tomber sur Terre. Les météorites lunaires trouvées sur Terre ont été éjectées de la Lune dans les derniers 20 millions d’années, et la plupart d’entre elles, depuis 100000 ans.
Le public aura l’occasion unique d’observer une météorite lunaire que Sébastien Charnoz présentera à l’issue de sa conférence.

Pour les lycéens aussi…
Dans l’après-midi, Sébastien Charnoz prononcera une conférence sur le même thème pour les élèves de 3 Terminales S du lycée Victor Grignard, partenaire de l’opération.

Le conférencier
Sébastien CHARNOZ – Institut de physique du Globe de Paris
Les travaux de Sébastien Charnoz concernent la question de la formation des planètes mais aussi l’origine et l’évolution des anneaux et de satellites des planètes géantes. Après une thèse soutenue en 2000, sous la direction d’André Brahic, il a intégré l’équipe d’imagerie de la mission Cassini. Il a, au sein de cette équipe, étudié la dynamique des anneaux et des satellites de Saturne et développé de nouvelles théories concernant leur origine.
Sébastien Charnoz travaille aujourd’hui à l’Institut de Physique du Globe (IPGP) pourfaire le lien entre la composition des météorites et les scénarios de formation des planètes.
Il fait aussi partie de la mission CHEOPS (ESA) pour étudier les exoplanètes en transit.