Nos astrophotos de février 2019

Durant les vacances d’hiver, nous avons eu une fenêtre météo assez favorable avec un bal anticyclone au-dessus de nos têtes. Quelques observateurs en ont bien profité ! 

On commence avec Anthony qui continue a peaufiner sa technique de Lucky Imaging, et il s’attaque à du lourd !!… la nébuleuse d’Orion. Alors pour son setup c’est clairement une cible un peu trop étendue, mais ce n’est grave ! Du coup, Anthony s’est concentré sur le cœur de la nébuleuse, appelée la région du Trapèze. 

Nébuleuse d’Orion M42 (cœur) – par Anthony GAGNARD – 13 février 2019
Prise de vue : Newton SW 200/1000 + caméra Altair GPCAM3 224. Acquisition Sharpcap. 100 images brutes de 3 s , soit 5 min de poses totale.
Traitements : Siril

Quelques jours plus tard, Anthony tente une cible plus adaptée à cette technique : la nébuleuse planétaire du Crabe M1. C’est un poil bruité, mais on devine bien les détails !!…

De son coté Mehdi inaugure sa monture Star Adventurer, et nous tire un beau portrait de la région d’Orion. 
Il raconte :  » beaucoup de problèmes sur cette session, oublié de vérifier la buée, déclencheur qui déconne et me prend une image de 30 min de pose, ma rotule est morte, je ne comprenais pas pourquoi j’avais des traînées énorme (rotule qui se dévisse petit à petit). Donc j’ai appris plein de chose (comme ne pas s’enfermer dans sa voiture pour regarder une série mais plutôt vérifier toutes les 10 mn 😅« .
Eh bien pour un début, et avec toutes ses galères, il s’en sort très bien Mehdi !!!

Nébuleuse d’Orion M42 – par Mehdi MORILLON – 13 février 2019
Prise de vue : Canon EOS100D + Tamron 18-200 à 200 mm F/10 sur monture Star Adventurer. 1h10 (45×90 s) à 800 ISO,
Traitements : Siril + Lightroom

Dominique lui fait « des tests » sur les nébuleuses de la Flamme (NGC2024) et de la Tête de Cheval (Barnard 33), … ou quand les tests deviennent des réussites !!!…
« C’était la première fois que je testais mon téléobjectif de 200 F/2,8 avec mon ATIK460EX avec filtre H alpha (7nm). De plus, la Lune au premier quartier était à 37° de la cible. Mise au point très critique avec le téléobjectif pour avoir des images piquées : j’ai commencé la construction d’une mise au point micrométrique. »

Nébuleuses de la Flamme (NGC 2024) et de la Tête de Cheval (Barnard 33) – par Dominique BOUST – 12 février 2019
Prise de vue : Camera ATIK 460EX + Objectif Canon 200 F/2.8 + monture EQ6 autoguidée. 1h23 de pose (83×60 s) en H-alpha.
Traitements : PRISM + Photoshop

Fort de ces premiers tests, Dominique récidive quelques jours après sur la Nébuleuse California. 
« Mise au point manuelle (en attendant mieux) exceptionnellement bonne en début de séquence : 1,5 FWHM. D’une longueur d’environ 70 années-lumière, cette nébuleuse (NGC 1499) se trouve à environ 1 500 années-lumière de la Terre, ce qui en fait l’une des régions HII les plus proches du système solaire. En raison de sa très faible magnitude surfacique, il est extrêmement difficile de l’observer visuellement, mais c’est une cible de choix pour les astrophotographes. »

 

Nébuleuse California (NGC 1499) – par Dominique BOUST – 26 février 2019
Prise de vue : Camera ATIK 460EX + Objectif Canon 200 F/2.8 + monture EQ6 autoguidée. 1h20 de pose (80x60s) en H-alpha.
Traitements : PRISM + Photoshop

Puis la même nuit il tire le portrait de la Nébuleuse de la Rosette… 
Mise au point manuelle (en attendant mieux) moyenne avec une dérive sur l’ensemble de la séquence (effet thermique ?) avec une FWHM comprise entre 2 à 2,5.
La nébuleuse de la Rosette, aussi connue comme Caldwell 49, est située à quelque 4700 années-lumière du système solaire dans la constellation de la Licorne. Elle a été découverte par l’astronome américain Lewis Swift en 1865. Elle s’étend sur quelque 120’ d’arc, soit 4 fois le diamètre de la Lune, ce qui correspond à 130 années-lumière à sa distance estimée. La masse de la nébuleuse de la Rosette est estimée à environ 10 000 fois la masse du Soleil.

Nébuleuse de la Rosette (NGC 2246) – par Dominique BOUST – 26 février 2019
Prise de vue : Camera ATIK 460EX + Objectif Canon 200 F/2.8 + monture EQ6 autoguidée. 58 min de pose (58x60s) en H-alpha.
Traitements : PRISM + Photoshop

Pendant ce temps, Daniel lève les yeux au ciel depuis son domicile du centre-ville de Cherbourg et nous offre un vue imprenable sur la planète Mercure ou couchant … l ‘image est prise à 19h30 heure légale alors que Mercure était à moins de 8° au-dessus de l’horizon.

Planète Mercure au couchant – par Daniel HIRON – 24 février 2019
Prise de vue : APN Pentax Ist DS + zoom Tamron 80-210 à f=100 mm. 0,5 s à 400 ISO
Traitements : aucun

Le lendemain Daniel récidive, et nous fait une image de la comète Iwamoto (C/2018 Y1). La cible n’est pas facile ! … Sur l’image on observe des nébuleuses  IC405 et IC410 (dans la constellation du Cocher) et les amas M36 et M38. 

Comète Iwamoto – par Daniel HIRON – 25 février 2019
Prise de vue : Canon 700D défiltré+ Pentax 50 mm F 1.7 + filtre UHC + monture SA. 1h22 ( 41 x120s) à 800 ISO
Traitements : Siril + Photoshop

Mohammed n’est pas sorti ce mois-ci, mais il a retraité des images d’octobre dernier, qu’il a enregistré dans le beau ciel noir de la Creuse …

Grandes Dentelles du Cygne (NGC 6992) – par Mohammed BENCHABANE – 4 octobre 2018
Prise de vue : Lunette FSK85EDX + monture sphinx sxw + camera QSI 583 wsg (H-alpha). 10 min (10×60 s).
Traitements : DSS + photoshop
Nébuleuse du Balai de la Sorcière (NGC 6960) – par Mohammed BENCHABANE – 4 octobre 2018
Prise de vue : Lunette FSK85EDX + monture sphinx sxw + camera QSI 583 wsg + filtre LRVB. . 1h10 (20×50 s par couche).
Traitements : DSS + photoshop

De son coté, Guillaume n’a pas observer le ciel faute de temps, mais il a profité des bonnes conditions météo pour immortalisé  dans les Marais du Cotentin de beaux couchés de Soleil dans 

Coucher de Soleil dans le Marais – par Guillaume BRUNAUD – 16 février 2019
Prise de vue : Canon 350D + objectif Tamron 18/270 à 270 mm et f/10 + filtre ND400, sur trépied. pose de 1/10 de sec à 800 ISO.
Traitements : Lightroom (correction d’exposition, contraste, vibrance, bruit de luminance)
Coucher de Soleil dans le Marais – par Guillaume BRUNAUD – 22 février 2019
Prise de vue : Canon 350D + objectif Tamron 18/270 à 270 mm et f/10 , sur trépied. Pose de 1/500 de sec à 100 ISO.
Traitements : Lightroom (correction d’exposition, contraste, vibrance, bruit de luminance)

On termine avec une dernière image du ciel profond réalisé par Daniel, en plein centre ville de Cherbourg. C’est un grand classique du ciel d’hiver : la nébuleuse d’Orion. 

Nébuleuse d’Orion M42 – par Daniel HIRON – 27 février 2019
Prise de vue : : Canon 700D défiltré + filtre UHC au foyer d’un SC Celestron 203/2000 + reducteur de focale f/6.3 sur monture AZEQ6. 27 min de pose (20 sec x 12)
Traitements : Siril (absence de flat)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *