Nos images de la comète C/2020 F3 Neowise

En ce mois de Juillet 2020, une magnifique comète s’est invitée dans notre ciel d’été. La comète C/2020 F3 Neowise (c’est son nom …) est une comète rétrograde découverte le 27 mars 2020 par le télescope spatial Neowise. D’une magnitude visuelle de 7 à la mi-juin, elle est passée au périhélie le 3 juillet 2020, soit à 0,29 UA (43 millions km) du Soleil. Ce passage au plus près du Soleil a considérablement fait augmenter son activité, la rendant largement visible à l’œil nu, avec une magnitude d’environ 1. Nous n’avions pas connu pareil spectacle depuis le passage de la comète Hale Bopp en 1997 !!! D’abord observable le matin an début de mois (il fallait se lever tôt !!…), elle est devenu circumpolaire aux alentours du 15 juillet. Lors de son passage au périgée (23 juillet), elle était facilement observable en première partie de nuit, et à son maximum plusieurs observateurs, comme Jean Luc Dauvergne de Ciel & Espace, ont rapporté une queue ionique s’étendant sur près de 25° (50 fois la pleine lune !!…), soit environ 45 millions de kilomètres, et une queue de poussière de 20°. 

Comète Neowise – Jean-Luc DAUVERGNE (Ciel& Espace)
Image montrant l’extension des 2 queues de la comète.

Passons maintenant aux images réalisées par nos membres. On commence par Daniel qui en bon lève tôt, a sorti son matériel en premier, le 7 juillet vers 4h30 du matin :  » Ne pouvant distinguer la comète à l’œil nu, mon Pentax m’a permis de trouver, aux coordonnées, la belle comète Neowise. Alors que le Soleil est à 11,5° sous l’horizon, on arrive quand même à distinguer la ligne d’horizon sur la mer, balisée par le point blanc à gauche (porte-container ?), au-dessus des lumières urbaines de Querqueville ».

Comète Neowise – Par Daniel HIRON – 7 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon Pentax ist-DS + objectif Pentax 50 mm à F/2.8. 2s de pose à 3200 ISO.

Traitements : Photoshop (rehaussement luminosité et contraste, peaufinage de la ligne d’horizon, suppression de poussière)
Comète Neowise – Par Daniel HIRON – 7 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS 700D + zoom Tamron 80-210 mm @ 210 mm F/5.6 + monture Star Adventurer. 7s de pose à 800 ISO.

Traitements : léger recadrage et suppression de reflet

4 jours plus tard, Daniel ne s’est pas couché de la nuit (ou s’est levé très très tôt …) et à voulu faire un plan serré sur le noyau. Il raconte : « Voici une image de la comète C/2020 F3 Neowise depuis les hauteurs de La Hague (Tonneville), réalisée le 11/7/2020 à 01h34 TU. Il s’agit d’une image « one shot » (brute, sans post-traitement), alors que le Soleil est à 16° sous l’horizon. La Lune (Dernier Quartier) est levée depuis environ deux heures. Vous allez me dire : pourquoi sortir l’artillerie lourde en pleine nuit dans La Hague pour une photo « one shot » avec un temps de pose de 5 secondes ! En fait, mon but était de faire apparaître la queue de gaz de la comète. J’ai donc réalisé 41 brutes (soit 3 mn 25 s cumulé), 9 darks et 23 offsets (pas de flats). Le traitement classique dans SIRIL a fait apparaître une « bizarrerie » : un genre de rebond près du noyau de la comète (Je referais le traitement plus tard …)  ; d’où cette image «one shot». Alors que ma session d’astrophotographie de la comète NEOWISE était sur le point de se terminer, je fus attiré par une lumière inhabituelle. Il s’agissait de nuages noctiluques (entre 02h05 TU et 02h13 TU). Une session d’astrophotographie dont je me souviendrai longtemps ! Ma plus belle nuit d’astrophotographie ! »

Comète Neowise – Par Daniel HIRON – 11 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS700D + lunette Orion 110mm à F/6 + réducteur x0,8 (soit 528 mm de focale) + monture AZEQ6. pose unique de 5s à 1600 ISO
Traitements : aucun
Comète Neowise et nuages noctiluques – Par Daniel HIRON – 11 juillet 2020
Prise de vue : APN Pentax ist-DS + objectif Pentax 28 mm à F/2.8 + pied photo.
2s de pose à 800 ISO.
Traitements : aucun

Le lendemain, c’est Mehdi qui nous offre une magnifique composition depuis la Baie d’Ecalgrain : « Première séance d’astrophoto de l’année hier soir pour moi! Ca fait du bien! J’étais parti pour tester du ciel profond…mais j’ai oublié mon câble déclencheur pour ma monture…. Je me suis rabattu sur la voie lactée, et j’ai fini par apercevoir la comète en direction de Goury. Quel spectacle magnifique, visible à l’oeil nu ! « . Ce sont les première images où l’on devine la queue ionique …
PS : le « point vert » sur la dernière image est un artefact, il s’agit du reflet du phare de Goury …

Comète Neowise – Par Mehdi MORILLON – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS 100D + objectif 24 mm F/2.8 + monture SA.

30s de pose à 800 ISO.
Traitements : aucun
Comète Neowise – Par Mehdi MORILLON – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS 100D + objectif 24 mm F/2.8 +
monture SA.
25s de pose à 1600 ISO.
Traitements : aucun
Comète Neowise – Par Mehdi MORILLON – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS 100D + objectif 50 mm F/1.8 +
monture SA.
20s de pose à 1600 ISO.
Traitements : aucun

Cette même nuit, Michel était aussi de sorti mais il est resté plus proche de son domicile : « La première image prise de chez moi à Tourlaville à 0h13 (proche gare maritime) la comète est alors à un tout petit peu moins de 5° de hauteur. Pour la suite j’ai attendu vers 4h00 (peut être un peu tard) je suis allé au dessus du port du Becquet, impossible de voir la comète de chez moi cachée par la maison d’un voisin,la comète est alors aux alentours de
8°et demi. Sur la deuxième image on distingue Vénus en bas à droite de l’image ». 

Comète Neowise – Par Michel ARNAUD – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Sony AS7 + Zoom Nikon 70-300 @300 mm + pied.
2s de pose à 3200 ISO.
Traitements : aucun
Comète Neowise – Par Michel ARNAUD – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Sony AS7 + Zoom Sony 24-70 @280 mm + pied.
1s de pose à 3200 ISO.
Traitements : aucun
Comète Neowise – Par Michel ARNAUD – 12 juillet 2020
Prise de vue : APN Sony AS7 + Zoom Nikon 70-300 @300 mm + pied.
1,4s de pose à 3200 ISO.
Traitements : aucun

Quelques heures plus tard, Dominique fait le pari de l’observation en début de nuit :  » Je suis allé hier soir installer mon matériel dans le secteur du sémaphore d’Auderville pour observer et imager la comète Neowise. Il y avait quelques passages de nuages étroits peu gênants ; les conditions d’observation étaient idéales grâce notamment à l’absence totale de vent.
L’image ci dessous a été faite à F=200mm à 22 :32 :53 TU. . On devine deux queues de plasma en plus de la queue de poussières. Le champ couvert est de 6,7 x 4,5°. C’est une des dernières images que j’ai faites ; on note un rougissement très net de toutes les étoiles ; la comète était alors à moins de 6° de hauteur. La queue faisait environ 4° à l’œil nu en vision décalée. Les lueurs crépusculaires sont toujours restées gênantes. Le meilleur créneau est encore tôt le matin actuellement. Dans les jours à venir, la comète va continuer de monter dans le ciel du soir ce qui devrait faciliter son observation si la météo s’y prête. »

Comète Neowise depuis le Cap de La Hague – Par Dominique BOUST – 12 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + téléobjectif Canon 200 mm à F/2.8. pose de 15s à 3200 ISO
Traitement : légère retouche dans PS

Au même moment, Frédéric est resté chez lieu pour immortaliser depuis son velux le passage de la belle vagabonde dans le ciel cherbourgeois :
« Juste une petite image sans prétention de la comète hier soir. L’image a été prise vers 00h15 de mon velux en direction des lotissements d’amfreville. »

Comète Neowise depuis mon velux – Par Frédéric WANAT – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS550D + objectif 17-50 @50 mm F/5.6. pose de 8s à 1600 ISO
Traitement : aucun

Encore quelques heures plus tard, c’est Guillaume et sa petite famille qui se sont levé tôt depuis leur lieu de vacances en Finistère Nord :  » Même en vacances en Bretagne et peu de matos je ne pouvais pas ne rien faire … Certains connaissent mon aversion pour me lever (très) tôt mais je n’avais pas le choix… Lundi matin c’est donc vers 3h30 que je me suis levé avec toute la petite famille. Les filles ont admiré leur première comète de leur vie a l’œil nu et vu la double queue a l’aide de jumelles. Carole et moi on n’avait pas vu un tel spectacle depuis Hale Bopp il y a 23 ans…
Niveau imagerie j’avais sortie mon APN sur un simple pied photo (vacances oblige je voyage léger). Les images ci dessous sont des stacking a différentes focales. Les traitements sont a refaire car très vite fait histoire de sortir un truc et vérifier que je n’avais pas fait de bêtises ( en vrai j’en ai fait… j’ai jeter une 100aine de clichés que j’avais fait F/11 …et je trouvais que je n’avais pas beaucoup de signal … tu m’étonnes !!!… 🤪🤪) »

Comète Neowise depuis la Bretagne – Par Guillaume BRUNAUD – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + zoom 18-270 @18 mm F/5.6. pose de 5 min (20x15s) à 1600 ISO
Traitement : Siril + Lightroom
Comète Neowise depuis la Bretagne – Par Guillaume BRUNAUD – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + zoom 18-270 @50 mm F/5.6. pose de 3 min (30x6s) à 1600 ISO
Traitement : Siril + Lightroom
Comète Neowise depuis la Bretagne (crop) – Par Guillaume BRUNAUD – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + zoom 18-270 @50 mm F/5.6. pose de 3 min (30x6s) à 3200 ISO
Traitement : Siril + Lightroom
Comète Neowise depuis la Bretagne – Par Guillaume BRUNAUD – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + zoom 18-270 @270 mm F/6.3.

pose de 96 s (60×1.6s) à 1600 ISO
Traitement : Siril + Lightroom

Le 16 Juillet, Dominique refait une observation depuis le terrain d’aéromodélisme de Flottemanville d’où l’horizon est très dégagé notamment vers le nord. Le ciel était clair et le vent faible : « A l’œil nu, la queue de poussières était visible sur une dizaine de degrés. Aux jumelles 12×80, la partie centrale était vraiment très petite (contrairement à ce que l’on voit sur les photos qui surexposent cette zone) : la chevelure était verdâtre, la queue de poussières était jaune, tirant sur l’orangé à distance du noyau. Magnifique spectacle ! … que je vous recommande vivement.
L’image jointe a été réalisée à 22h40TU. Echantillonnage : 3.95 arcsec/pixel ; champ : 6.58 x 4.39°.
« 

Comète Neowise depuis Flottemanville – Par Dominique BOUST – 16 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + téléobjectif Canon 200 mm à F/2.8. pose de 30s à 3200 ISO
Traitement : légère retouche dans LR

Le 20 juillet, Dominique remet le couvert au même endroit que la fois dernière : « La météo était encore favorable cette nuit.Ciel un peu moins transparent que le 16/07 ; comète un peu moins brillante tout de même.
En imagerie : queue de poussières plus diffuse avec moins de structures discernables ; queue ionique plus étroite mais plus turbulente. Echantillonnage original : 3.95 arcsec/pixel ; champ : 6.58 x 4.39°. »

Comète Neowise depuis Flottemanville – Par Dominique BOUST – 20 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS77D + téléobjectif Canon 200 mm à F/2.8. pose de 120s à 1600 ISO
Traitement : légère retouche dans LR

La même nuit, Rémy immortalise la belle du coté d’Omonville. Joli prise pour un premier essai, malgré une MAP à l’oeil ! 

Comète Neowise depuis Omonville – Par Remy LEBOURGEOIS– 20 juillet 2020
Prise de vue : Nikon D850 + téléobjectif Nikon 500 mm PF à F/5.6 + monture Star Adventurer. pose de 30s à 1600 ISO

Traitement : aucun

Toujours la même nuit, Daniel installe son matériel à la pointe de la Hague à Auderville : « Acquisitions entre 22h57 TU et 23h11 TU. La nuit astronomique (nuit noire) vient tout juste de commencer. Quasiment pas de pollution lumineuse : on est au bout du bout du cap de La Hague ! Lune non présente (Nouvelle Lune). La queue ionique, sur cette image, est vue sur 8,5°. Encore beaucoup d’humidité lors de cette séance ! Merci à mes amis Philippe Tranquille et Guillaume pour l’aide au traitement. « 

Comète Neowise – Par Daniel HIRON – 20 juillet 2020
Prise de vue : APN Canon EOS 700D + zoom Tamron 80-210 mm @ 80 mm F/5.6 + monture Star Adventurer. 13 min (13x60s) de pose à 3200 ISO.

Traitements : Siril + Photoshop + Lightroom

Nous terminons cette page (pour l’instant car certains ont encore des images à traiter dans les disques durs …) par les images d’un néophyte, David, qui nous offre une belle composition. Il a dégainer son boitier dans son fief du coté de St Jean d’Elle, en centre manche : « 2 nouvelles photos en plan large avec la Grande Ourse , dont une avec ISS. J’ai augmenté le temps de pose entre les 2 images, mais j’ai gardé la même ouverture. Un peu de vent d’est, pas d’humidité. Les lumières de St-Lô sont pénibles, il faudra que je trouve un autre endroit. Je pense être aux limites, pour progresser je sais qu’il faut que je passe à une autre technique (format RAW, DOF, et me familiariser avec Siril) autrefois j’avais essayé Iris mais sans arriver à sortir une image correcte. »

Comète Neowise depuis St Jean d’Elle – Par David DROUET – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS250D + objectif 18-55 @18 mm F/5.6. pose de 20s à 12600 ISO
Traitement : aucun
Comète Neowise depuis St Jean d’Elle – Par David DROUET – 13 juillet 2020
Prise de vue : Canon EOS250D + objectif 18-55 @18 mm F/5.6. pose de 25s à 12600 ISO
Traitement : aucun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.